L’intelligence émotionnelle

 

C’est l’art de jongler avec les émotions; ce qui permet d’adapter notre comportement à toutes les situations, de prendre les bonnes décisions.

Tout le monde ressent des émotions. En revanche, seules 36% des personnes sont capables de les identifier. Les émotions, lorsqu’elles ne sont pas nommées, peuvent être cause d’incompréhensions, conduire à des choix irrationnels et à des actions contre-productives.

Au contraire, les personnes dotées d’une intelligence émotionnelle aiguë maîtrisent leurs émotions parce qu’elles les comprennent, et utilisent un large vocabulaire pour les décrire. Quand beaucoup de personnes disent « je vais mal », les personnes à l’intelligence émotionnelle fine peuvent identifier si elles se sentent « irritables », « frustrées », « opprimées » ou « anxieuses ».

Plus les mots sont précis, plus on comprends les émotions vécues, et la meilleure manière d’y faire face.

Maîtriser l’art des émotions revient à devenir curieux vis-à-vis des autres. Cette curiosité est le fruit de l’empathie, une des meilleure manière de développer l’intelligence émotionnelle.

Les personnes dotées d’une intelligence émotionnelle sont flexibles et s’adaptent en permanence.

Elles savent que la peur du changement paralyse l’action et menace leur bonheur. Elles sont perpétuellement à l’affût de l’inconnu, elles connaissent leurs points forts et leurs points faibles. Elles savent utiliser leurs forces pour en tirer profit et mettre à distance leurs failles pour ne  pas se laisser entraver.

L’intelligence émotionnelle développe une acuité qui fait de vous un excellent observateur de la personnalité de votre entourage. Les gens ne sont pas des mystères pour vous. Vous sondez leurs intentions, y compris ceux qui se cachent derrière une carapace.

Si vous avez une bonne compréhension de vous-même, les gens auront du mal à dire ou faire quelque chose qui vous offensera. les personnes dotées d’une fine intelligence émotionnelle ont une grande confiance en eux et sont ouvertes d’esprit:

L’intelligence émotionnelle va de pair avec la maîtrise de soi. Vous évitez d’agir sur un coup de tête. Des recherches menées aux Etats-Unis ont montré que les personnes qui ont du mal à dire « non » ont plus de risques d’être stressées, en proie au burn-out, à la dépression.

Dire « non » est pour beaucoup un défi, un mot difficile à prononcer. Au contraire, quand les intelligents émotionnels disent « non », ils honorent les engagements déjà pris.

Les personnes à l’intelligence émotionnelle aiguisée prennent du recul sur leurs erreurs, sans pour autant les oublier. En gardant leurs échecs à bonne distance, il est plus facile de les comprendre et d’en tirer les leçons à l’avenir. Se souvenir de ses erreurs sans les ressasser est un équilibre subtil qui demande une bonne connaissance de soi.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :